Travel article: Chimborazo

Travel blogger: Christelle & Cedric

Trip story: 3 months in South America!

Image for blog article: Chimborazo

Chimborazo, Ecuador

Ecuador 2 days - March 2019

Hostel


€17/person/day


€9/person


€10/person/day


€35/person/day


 

 

Nous avons touché les neiges éternelles et dépassé notre record d’altitude : 5,100 mètres tout de même !

 

Le monstre Chimborazo culmine à 6,263 mètres et peut être défini comme le plus haut sommet du monde, en le considérant comme le sommet le plus éloigné du centre de la Terre (on nous aurait menti au Népal alors ?!)

Si nous n’avons pas gravi son sommet (il faut être alpiniste expérimenté) la courte ascension ne fut pas si facile.

Mais tout d’abord l’arrivée dans la ville où il se situe -Riobamba- fut tout aussi épique.

6 heures de bus sont nécessaires pour le trajet Cuenca - Riobamba. Nous sommes en pleine période de carnaval et ici on ne rigole pas avec le carnaval. Les équatoriens ont des jours fériés et en profitent pour se déplacer. On passe par des petits villages où l’on assiste à des défilés de chevaux, les locaux sont en fête, il y de nombreuses ventes de bétails et surtout des batailles d’eau où tout est permis!

 

A Riobamba nous arrivons en pleine zone de guerre, pistolets et bassines d’eau partout. Les adolescents et enfants attaquent tout le monde! On court dans la ville, on se cache derrière des troncs d’arbres, dans les resto. Si on s’en sort sain et sauf le premier soir en implorant la pitié des adolescents, le lendemain Cédric se fait rincer et de dos ! Les lâches ;)

 

Revenons à ce fameux Chimborazo. De nombreuses superstitions et rituels entourent tous les volcans en Equateur. En arrivant sur les flancs du monstre, il faut lui demander l’accord de monter, de nous protéger et le respecter car il peut pousser les éléments à se retourner contre nous! Notre guide nous explique très sérieusement qu’il ramasse les déchets justement pour s’éviter les foudres du volcan et surtout les éclairs qu’il peut créer...

Mais pourquoi avons-nous un guide au fait ? Car on va descendre les flancs du volcan en vélo !

 

On débute l’ascension à partir du parking à 4,800 mètres pour atteindre le refuge à 5,000 mètres tout d’abord. Un mal de tête et oreilles est présent pour tous les deux alors qu’au Népal nous n’avions connu aucun mal de l’altitude, on est clairement montés trop vite. C’est à bout de souffle que l’on marche dans ce paysage lunaire et qu’on s’approche des neiges éternelles. Arrivés au refuge, on continue pour monter à 5,100 mètres, le Chimborazo joue avec les nuages mais on l’aperçoit tout de même. 20 minutes plus tard, on y est , que c’est beau. Bon on n’a pas le même sentiment d’accomplissement qu’au Népal où il avait fallu marcher 115 kms pour en arriver là contre max 1h ici.  

 

On redescend au parking à 4,800m et de la on enfourche nos vélos pour 2800 m de dénivelé - 37 kilomètres. Enfin pour Cédric car de mon côté j’ai vite abandonné... Le brouillard s’est levé, le froid était mordant (2 degrés), le sentier était très escarpé avec d’énormes rochers partout, la peur de passer au dessus du vélo couplée avec le mal de l’altitude, j’ai abandonné!

Cédric de son côté s’est éclaté et a dévalé les cendres du volcan à vive allure et ce au milieu des vigognes et lamas qui était aussi curieux que lui! Quelques frayeurs mais rien de cassé pour le champion de la descente.

Dans la descente on passe par de nombreux villages indigènes, en fête également et assistons à de nombreuses célébrations en musique et avec toujours beaucoup d’eau :)

 

Quelques recommandations:

# Riobamba-Cuenca: 6h en bus pour $8 USD

# L’offre de logement est plutôt limitée à Riobamba et en période de carnaval encore plus. Nous avons dormis à Los Alamos et on ne le recommande pas du tout ! $34 USD la nuit

# Descente en vélo: nous sommes passés par Pro Bici qui ont du bon matériel. $65 usd par personne si groupe de 4, sinon $75 usd mais on l’a négocié à $70 usd. Soyez prêts à passer 2 heures dans le bureau du patron, il est bavard....!

# il est possible de se rendre au Chimborazo par ses propres moyens. Un bus depuis Riobamba qui vous dépose à 4,400m puis soit rando vers le parking puis refuge soit des “guides” proposent l’aller retour jusqu’au parking pour $5 USD par personne.

# il y a de nombreux restaurants de crêpes dans la ville (pourquoi on ne sait pas !) mais honnêtement ça ne vaut pas nos crêpes françaises !




 .   

Leave a comment