Travel article: Kruger National Park-Safari

Travel blogger: Christelle & Cedric

Trip story: 100 days in Africa!

Image for blog article: Kruger National Park-Safari

Kruger National Park, Afrique du Sud

South Africa 5 days - May 2019

Hostel


€10/person/day


€25/person


€6/person/day


€26/person/day


 

 

 

Un séjour en Afrique australe serait incomplet sans un safari et l'Afrique du Sud et son fameux parc Kruger s'y prête à merveille. Nous n'aurions jamais pensé se prendre tant au jeu du safari et d'être si émerveillés mais ces 3 jours intense à la recherches d'animaux nous ont comblé !

Il est difficile de retranscrire l'excitation et le mystère lorsque l'on conduit des heures et des heures pour provoquer la rencontre incroyable avec des lions, des léopards et j'en passe.

6am le premier jour, nous sommes à l'entrée sud du parc (Crocodile Bridge) prêts à acheter notre fameux droit d'entrée. Je sors de la voiture, cours acheter le sésame et on me reprend vite à l'ordre "vous êtes dans l'enceinte du parc, il y a des fauves pas loin". OK je cours vite alors ? ;)

 

À bord de notre petite Kia Picanto nous démarrons en fanfare ce premier safari avec le soleil qui se lève doucement et embrase  les impalas, ces gracieuses antilopes qui gambadent partout et toujours en groupe. C'est l'animal que l'on verra le plus !

 

Quelques kilomètres plus loin, quelques voitures sont arrêtées. L'une d'elle nous dit voir un "cheetah" alors Cédric regarde dans les arbres à la recherche de singes (Cheetah dans Tarzan) mais nous réalisons vite en voyant une fourrure tachetée au loin que Cheetah veut dire guépard en anglais ! (pour vous dire notre méconnaissance des animaux en général...) notre premier guépard ! Le lendemain nous en suivrons un pendant une trentaine de minutes, pas de sprint si connu (le guépard est l'animal le plus rapide) mais tant mieux on l'aurait perdu ! À midi tapantes, il s'allonge sous un arbre pour démarrer une sieste, le soleil tape dur et les animaux se font rare entre midi et 15h45.

 

 

Nous ne pensions pas voir les animaux de si prêt et d'en voir autant évoluer dans leur milieu naturel. Nous n'avons pas l'impression de les gêner tant le parc est grand et les voitures peu nombreuses. Il n'est pas rare de conduire deux heures sans croiser personne et nous avons le sentiment que le parc respecte vraiment le terrain de jeu des animaux et les protège d'ailleurs du braconnage qui sévit toujours dans ces régions. Nous verrons plusieurs voitures de militaires, anti-braconniers lourdement armés.

 

Rencontre suivante, un rhinocéros blanc au loin (il n'est absolument pas blanc au passage) ! Le rhinocéros noir est l'un des animaux les plus dangereux du parc car il charge dès qu'il croise quelqu'un. On aperçoit très clairement sa longue corne, tant recherchée par les braconniers. Même à cette distance il nous impressionne par sa force. Le dernier soir, nous aurons la chance d'en voir deux de très très très prêts au plus grand plaisir de Cédric. Un monstre  que l'on observera pendant plus de 20 minutes, seuls une nouvelle fois. Quel plaisir !

 

 

 

 

 

Et que dire des girafes et des éléphants avec qui nous partageons la route et les pistes ? Si les premières sont gracieuses et avancent d'un pas léger et nonchalants, les éléphants impressionnent par leur force, taille et longues défenses. On se sent minuscules et on déguerpit rapidement lorsqu'un troupeau (des femelles et leurs éléphanteaux) nous charge, une grosse frayeur mais ce ne fut pas la seule...

 

 

 

En effet nous avons eu la chance de croiser trois fois des lions ! La première une lionne faisant la sieste à 1m de nous, son mari ou fils la surveillant passant proche de la voiture en nous observant. Il est plus de 17h30 déjà et nous nous rendons compte que nous avons loupé l'heure de sortie du parc... À 10 secondes prêt nous étions enfermés pour la nuit et après quelques remontrances des rangers, on sort les étoiles dans les yeux suite à la rencontre !

La deuxième fois, à 8h19 tapantes (je pense qu'on se souviendra toute notre vie de cette rencontre !).  On roule à 30 km/h sur une piste rouge, à l'intersection j'aperçois deux lions énormes qui marchent tranquillement vers nous. L'adrénaline monte, on s'arrête ! Ils feront le tour de la voiture, nous observeront, la fenêtre remonte trop lentement à notre goût, ils sont vraiment proches. Puis l'un d'eux voit et entend au loin un bruit, on se retourne et que voit-on ? Un lion encore plus gros qui court à une vitesse folle pour les chasser. Ils déguerpiront rapidement et nous verrons passer à toute allure le plus gros devant nous en rugissant.  Incroyable ! Rencontre furtive mais tellement folle et une nouvelle fois nous étions seuls. Trois minutes plus tard, une voiture nous rejoint et nous dit qu'ils ont vu les lions à 200m. Oui oui on sait, ils étaient au pied de notre voiture ! Une chance phénoménale.

 

Enfin le dernier matin, 4 lionnes courent au milieu des voitures, elles semblent chasser, la bouche ouverte et les crocs qui sortent. Elles nous escortent un petit moment. J'en lâcherai mon appareil photo tellement l'une d'elle nous regarde droit dans les yeux.

Vous l'aurez compris, les lions sont devenus nos animaux préférés !

 

 

 

 

 

Sûrement autant que le léopard d'ailleurs qui fut le dernier animal du big 5 que nous ayons croisé. Il marchait tranquillement dans la savane, faisait sa vie, s'installant dans un arbre, sa queue qui pend,  ses yeux bleu-gris perçants, sa fourrure si belle. Nous sommes surpris de voir qu'il est assez court sur pattes.

 

 

Enfin les gnous, hyènes, buffles, hippopotames, babouins, nombreux oiseaux et vautours à la recherche de proies, koudou et zèbres sont nombreux. Nous en voyons plusieurs fois par jour et sommes toujours stupéfaits de les voir évoluer si proche de nous.



 

 

      

 

Une grosse réussite ce safari ! 13 heures par jour d'excitation et d'adrénaline, à la recherche de la moindre patte, queue, oreilles qui dépassent de la savane environnante. Il faut être patient et calme et provoquer la chance !

À refaire très vite !

 

Quelques recommandations :

 

# entrée du parc Kruger : 372 rands par personne par jour. Le ticket sera vérifié à la sortie.

#le parc ouvre du lever du soleil au coucher soit en mai:6am à 5.30pm. Attention de ne pas se retrouver enfermer comme cela a failli nous arriver.

# Moments le plus propices pour voir des animaux: 6am a 11am, 3.45pm a la fermeture du parc.

#il est possible et fortement recommandé d'arpenter le parc avec sa propre voiture. Il n'y a rien de plus magique que d'être seuls face à trois lions, des éléphants etc. Nous avions une petite citadine et aucun soucis pour les pistes qui sont en bon état dans le sud du parc. Les herbes n'étaient pas trop hautes à cette saison donc pas de soucis de ce côté là non plus. Il existe des "Game drive" et randonnée entre 350 et 700 rands par personne pour 3-4 heures d'activités.

# les heures les plus intéressantes pour observer les animaux : 6am à 11am puis 3.45pm à 5.30pm. Au milieu, sieste pour tout le monde !

# nous avons dormi en dehors du parc au African Bush Backpacker à Marloth Park, au milieu du bush, 30 minutes du parc. Excellente adresse pour 18 euros par nuit (environ 250 rands). Le propriétaire donne de très bons conseils.

# il n'est pas nécessaire de s'enfoncer trop loin dans le parc, nous avons eu nos plus belles rencontres à 20kms maximum de l'entrée. Nos pistes préférées sont toutes celles entre Crocodile Bridge et Lower Sabie (pas la route principale, les pistes autour) . On y a vu la plus grande concentration d'animaux et très très peu de voitures. Prendre son temps.

#Nous avons acheté un livre avec tous les animaux du parc afin de connaitre le nom ce que l'on voyait, vendus dans tous les camps. 80 rands.

# les prix des déjeuners à Lower Sabie ne sont pas excessifs.

Leave a comment