Travel article: Ambalavao & Anja Community Reserve

Travel blogger: Christelle & Cedric

Trip story: 100 days in Africa!

Image for blog article: Ambalavao & Anja Community Reserve

Ambalavao, Madagascar

Madagascar 2 days - June 2019

Hotel


€10/person/day


€11/person


€7/person/day


€8/person/day


Après quelques jours au chaud sur la Côte Est, nous rebroussons chemin pour rejoindre à nouveau les Hauts Plateaux et son froid. 

Il y a l'option train pour rentrer, on passe notre tour, on a donné ! 

C'est donc en taxi-brousse que l'on fera les 250 kilomètres qui nous séparent de Ambalavao. Un trajet en taxi-brousse vient avec son lot d'histoires. Arrivés à l'arrêt, le chauffeur monte les roues, tout va bien... 

 

Pendant les 2h30 d'attente afin qu'il se remplisse nous essaierons les chapeaux des rois, sympathisons avec les passagers et patientons calmement. À Madagascar "on avance 'Mora Mora' (doucement) mais on ne recule jamais", on bien compris et prenons notre mal en patience. 

 

Aux multiples arrêts dans les petits villages (au moins 50 arrêts) il y a une trentaine de vendeurs (majoritairement des enfants) avec Bananes, manioc, poulet à vendre. Et même poulet vivant, que l'on inspecte par la vitre avant de l'acheter ou non et de l'emmener dans le van. On propose à Cédric d'acheter une oie. Puis les enfants nous encerclent à chaque arrêt en criant "Vahazas donner bonbons" puis ça va crescendo avec les cahiers, l'argent, le chapeau, la veste et j'en passe. 

Tout le monde nous répète qu'il n'y a pas de travail à Madagascar ce que l'on entend mais pourquoi les seuls à travailler sont les enfants ? Ils ne vont pas à l'école, sont envoyés mendier ou vendre des bananes au mieux et au pire se prostituer... Toujours un adulte derrière pour les pousser. 

Nous découvrons une réalité qui nous déçoit, énerve et que l'on ne comprend vraiment pas.  Et le président ne rend pas l'éducation gratuite car c'est plus facile d'avoir un peuple ignorant pour s'en mettre plein les poches... C'est la première fois que l'on voit ceci à si grande échelle, quelque soit la région du pays...

 

Revenons à notre taxi-brousse ! 9 heures de trajet pénibles avec des arrêts multiples pour remplir les banquettes, nous finissons à 6 au lieu de 4. Puis la nuit tombe et nous avons un transfert. Nous sommes "vendus" par notre chauffeur à un autre chauffeur mais qui refuse de nous mettre dans le taxi-brousse qui va partir (soit-disant il n'y a pas de places mais nous ne sommes pas novices il y a toujours de la place dans le taxi-brousse !) . Lorsque l'on s'en rend compte, la tension monte, le ton monte, on m'empêche de passer. Cédric qui essayait de voir quel véhicule partait en premier revient et nous nous échappons tant bien que mal. Pourquoi désiraient-ils que l'on soit bloqués à la gare en pleine nuit ? Nous ne le saurons jamais et nous en sortons après quelques frayeurs...

 

Ambalavao est le village le plus mignon de Madagascar que l'on ait visité. Jour de fête nationale, nous voyons de nombreux défilés, certains avec de nombreux fusils, on ne fait pas long feu. La nuit, les enfants sortent leur lumière et commencent des feux. Un air de far west. 

 

Le village compte une belle église et des pistes abîmées. On est surpris de voir que les bâtiments administratifs ont des écriteaux en français et nous trouvons quelques 2CV, signe de la colonisation qui n'est pas si lointaine... 

 

Autour toujours les belles rizières, les montagnes,la terre rouge. Nous nous y sentons bien.

Anja à une dizaine de kilomètres est une réserve gérée par la communauté (Betsileo il me semble). Le parc compte la présence de lémuriens Maki qui ne sont pas farouches du tout. Leur spécificité : une queue à rayures. Ils dorment, vaquent à leurs occupations, nous observent. Nous sommes charmés par ce petit mammifère. Et les caméléons sont encore plus beau ! Tout de vert pour les femelles qui peuvent changer de couleurs alors que les mâles sont marrons/bruns. 

Nous randonnons quelques heures dans le parc, au pied d'un superbe massif rocheux. 

 

Le plus grand marché de zébus a lieu à Ambalavao mais malheureusement en ce jour de fête nationale il n'aura pas lieu.

Le zébu est sacré. Quelque soit la tradition (passage à l'âge adulte, mariage, décès) nous retrouverons un ou plusieurs zébus qui sera sacrifié ou non. D'ailleurs on nous reprendra plusieurs fois, un objet sacré ne doit pas être montré du doigt.

 

Voilà pour les Hauts Plateaux, un nouveau trajet épique en taxi-brousse nous attend pour rejoindre l'attraction du pays : Isalo National Park. 



Quelques recommandations :

# nous avons dormi à l'hôtel "Aux Bougainvilliers" pour 76000 par nuit. Correct. Pas le restaurant cependant... Nous n'avions pas réservé à l'avance.

# le meilleur endroit pour manger : Résidence Betsileo. 

# nous avons beaucoup aimé la Anja Community Reserve. Un peu cher mais sympa. Un guide est obligatoire (120000 ariary pour deux entrées et le guide)

# le tuktuk pour s'y rendre est à négocier aux alentours de 40000 ariary aller-retour (15 kms de Ambalavao)

# c'est sympa de flâner dans le village et aller au marché également. 

# Le marche aux zébus a lieu le mercredi et le jeudi

 

 

   

Leave a comment