Travel article: Mirissa

Travel blogger: Christelle & Cedric

Trip story: (Almost) 3 months to discover India, Nepal, Sri Lanka!

Image for blog article: Mirissa

Mirissa, Sri Lanka

Sri Lanka 2 days - December 2018

Hostel


€4/person/day


€2/person


€13/person/day


€0/person/day





Notre dernier jour au Sri lanka et en Asie a sonné! Nous partons de bonne heure rejoindre Mirissa, une station balnéaire populaire. Cela nous rapprochera de Colombo.

A notre habitude, on se pose sur le bord de la route, on attend moins de une minute, un bus passe, on lui fait signe, il ralentit, on lui dit notre destination et on saute dedans !

C’est parti pour 2h de route pour un tarif battant tous les records: 221 rupies par personne. (moins de 1 euro!).

On aura une seule après-midi à Mirissa et ce fut suffisant. Notre paradis Amanwella nous manque déjà. La station balnéaire est prisée par les touristes de toutes nationalités. On fait une petite balade de 2h le long de la plage pour rejoindre LE spot pour le coucher du soleil. Pendant une heure les couleurs changent, les surfeurs prennent des vagues, on est sous les palmiers, la vie est belle.

Pour rentrer à l’auberge 2kms que l’on fera en bus: pas vraiment dedans je suis sur les marches, Cedric a les pieds sur les marches mais tout le corps dehors et deux sri-lankais se trouvent encore derrière lui, on se demande toujours comment ils ont tenu!

Le lendemain, depart pour l’aeroport- 6h de bus public par 35 degrés, des acoups, une conduite beaucoup trop rapide. Ce n’est pas la fin de nos aventures, de retour en Inde pour 5h d’escale, nous sommes mis dans une salle surveillée (une sorte de prison…!) car nous ne pouvions entrer sur le territoire indien à nouveau. Après 5 heures d’attente,c’est escortés, nous avons franchi les passages de sécurité.

 

Au revoir Sri lanka, on a été surpris par ce pays si petit mais si complet! Culture, nature, montagnes, safari, plages il y en a pour tous les goûts. Les sri lankais sont vraiment très gentils et curieux, la nourriture est à tomber! Par contre petit bémol: le pays devient vraiment touristique (et nous y étions hors-saison!), il est temps d’y aller avant de connaître le même sort que ses voisins d’Asie du sud-est.




 .   .   .  .   .  .  




Leave a comment