Travel article: Cuenca & Cajas National Park

Travel blogger: Christelle & Cedric

Trip story: 3 months in South America!

Image for blog article: Cuenca & Cajas National Park

Cuenca, Ecuador

Ecuador 5 days - February 2019

Hostel


€13/person/day


€61/person


€6/person/day


€2/person/day


 

 

 

 

Après la capitale Quito et les marchés d’Otavalo place à une nouvelle facette de l’équateur: la ville coloniale de Cuenca.

Nous décidons d’y aller en avion pour nous épargner 10 heures de bus. Pour se rendre à l’aéroport, on saute dans un bus pour 90 minutes et quand on lui demande s’il s’arrête à l’aéroport il nous laisse au bord de l’autoroute. Un peu dubitatifs on traverse l’autoroute en courant avec nos gros sacs sur le dos en mode Pékin express et un nouveau bus passe 30 secondes plus tard, bus qui nous conduira tout droit vers l’aéroport. Ça a marché !

50 minutes de vol et un magnifique coucher du soleil plus tard, on arrive à Cuenca où nous resterons 5 nuits.

La ville est construite comme un échiquier avec des rues aérées qui quadrillent la ville. De nombreux bâtiments sont inspirés du style français car au début du 19e, les équatoriens ont exporté les panamas en Europe et ont ramenés de nombreux matériaux de France.

De plus de nombreux français traversèrent l’Atlantique pour calculer où se situait la fameuse moitié du monde (« Mitad Del Mundo ») et laissèrent derrière eux quelques édifices.( Entre nous, on n’a jamais vu ce type de bâtiments et matériaux en France !)

Il y a également de nombreux trottoirs, passages piétons et même des feux tricolores pour les piétons, si rare en Amérique latine qu’il est bon de le mentionner !

Sur la place principale se trouvent la vieille cathédrale qui est aujourd’hui un musée et la nouvelle cathédrale toujours en construction qui contient du marbre similaire à celui que l’on peut trouver au Vatican. Une messe pour lancer les festivités du carnaval était en cours avec de nombreux politiciens et membres de l’armée présents. Ici les célébrations du Carnaval sont avant tout religieuses.

Nous montons en haut de la Cathédrale afin d’avoir une vue panoramique les dômes et la ville. Sympa!

Derrière la cathédrale se trouve un patio construit au 18ème siècle (avant la cathédrale donc) où l’on aperçoit mieux les dômes de la Cathédrale qui viennent de la République Tchèque (influence étrange ...)

De plus s’y trouve la plus vieille rue de Cuenca avec des restes de pierre des Incas. Au contraire du Pérou où ceux ci ont laissé beaucoup de bâtiments, en Equateur ils ne sont restés que 60 ans et ont laissé très peu de souvenirs. En effet ils ont vaincu les Canaris au début du XVI eme siècle (Canaris qui n’utilisaient que le bois pour leurs constructions) puis ils ont été vaincus par les espagnols qui détruisirent tout au passage 60 ans plus tard ...

À Cuenca nous testerons nos premiers “Almuerzo” à savoir menu du Jour avec soupe de maïs/patates, jus de fruit, viande en sauce (en général du poulet ou du cochon d’inde-oui ça se mange ici!) et un fruit au dessert. Le tout pour $2 USD, que demander de mieux ?

Qui dit repas dis marché! Au mercado 10 de agosto, tous les mardis et vendredi on trouve des Mama équatoriennes qui fouettent des gens avec des légumes! Étrange, on demande ce qu’il se passe et il s’agit en fait de purifier le corps et âme. Si c’est pour purifier alors ...

On y trouve aussi de nombreux cochons d’Inde (oui cela se mange ici...) et des cochons grillés avec la peau, des patates et du riz , le plat s’appelant « papas locas », les patates folles!

Nous avons également visiter le musée Pumapungo avec une très belle expo sur les différentes cultures et ethnies de l’équateur. Ce qui nous a marqué: la présence de têtes miniatures, pratique qui a eu lieu jusque dans les années 60. Un ennemi? Attrapez le et réduisez sa tête, vous n’y aviez pas pensé? Nous non plus...

Les jardins sont sympas et s’y trouvent des ruines incas (pas le Machu Picchu non plus ;) ) et surtout des lamas domestiqués- on apprendra plus tard que tous les lamas sont captifs et domestiqués. Petite séance selfie avec les lamas !

 

Enfin lors du free walking tour, nous sommes passés par un fabricant de Panama, ces chapeaux blancs type canotier. Ils ne viennent pas du Panama mais de l’Equateur ! Roosevelt est à l’origine de cette confusion. En effet, lors de la construction du canal de Panama, de nombreux ouvriers équatoriens furent employés et travaillaient avec un chapeau sur la tête. Roosevelt s’y est rendu et a acheté un chapeau. A son retour aux États-Unis en conférence de presse on lui a demandé d’où venait ce beau chapeau,  il a répondu du Panama et le chapeau a pris ce nom. Les plus chers peuvent valoir $1,000 USD et prennent un temps fou à fabriquer (un an apparement).

Une autre raison de notre venue dans cette ville: le parc national Cajas.

Comme partout en Equateur, on saute dans un bus qui nous laisse sur le bord de la route, à l’entrée du parc national, une petite heure plus tard. Efficace, on aime ça!

L’entrée du parc est situé à 3,900m et un bus public passe à cette altitude, fou n’est-ce pas ?

On sympathise avec un groupe d’instits en vacances en Equateur et c’est parti pour 4 heures de marche à travers des paysages magnifiques. Tout comme en Colombie, une partie de l’Equateur a pour écosystème le Paramo (explications ici!). On marche à travers de hautes herbes, il y a de magnifiques lagunes, on tente une ascension vers le sommet mais on se perd vite.

Retours sur nos pas et après un soleil radieux on se prend de la pluie, de la grêle, du brouillard, plusieurs fois on se retrouve avec de la boue jusqu’aux chevilles. Une aventure ! L’atmosphère devient très mystique avec les nuages, le brouillard, la végétation si typique du Paramo et au milieu notre petit groupe de randonneurs français. On se croirait sur la lune!

On traverse également une forêt d’arbres de papier, très beau.

4 heures de marche plus tard nous voilà sur la route principale du pays (la panaméricaine qui commence en Alaska et finit à Ushuaia) et 2 minutes plus tard on saute dans un bus qui nous ramène à notre superbe auberge type boutique hôtel, très design.

 

Un super séjour à Cuenca et ses environs, on recommande à fond !

 

Quelques recommandations :

# Quito-Cuenca en avion, 50 minutes pour 40 euros et de nombreuses heures de bus en moins !

# pour monter en haut de la cathédrale : $2 USD.

# nous avons logé à Selina Cuenca: une Auberge de jeunesse incroyable , très design, grandes chambres, avec même un rideau autour de la douche, des draps doux et un sèche cheveux!  Le pur luxe , on en a bien profité. $26 usd par nuit, une affaire en or!

# le musée Pumapungo: gratuit. On recommande l’exposition à l’étage supérieur sur les cultures et ethnies de l’équateur.

# on a visité le musée Homero Ortega qui est plus une boutique qu’un musée.

# on recommande le free walking tour qui a lieu tous les jours de 10h à 13h. Rdv sur la place de la cathédrale.




 

Leave a comment