Travel article: Spitzoppe & Brandberg

Travel blogger: Christelle & Cedric

Trip story: 100 days in Africa!

Image for blog article: Spitzoppe & Brandberg

Massif du Brandberg, Namibie

Namibia 2 days - May 2019

Camping


€22/person/day


€20/person


€5/person/day


€3/person/day


 

Place au Damaraland maintenant, cette région désertique également (nous sommes toujours en Namibie on vous rappelle) mais qui offre des paysages quelque peu différents : des massifs rocailleux !

 

L'opportunité se présente de prendre l'axe principal (donc goudronné !) alors on ne se gêne pas. Notre citadine tient toujours le coup !

 

Les paysages sont cette fois plus vallonnés mais tout aussi aride. Une sécheresse importante touche la Namibie depuis 7 ans et un plan d'urgence vient d'être lancé.

 

Au milieu de ces plaines désertiques nous apercevons de très loin la montagne de granit- le Spitzkoppe. 1784 mètres de hauteur, tout en roches rouges-orangés.

 

Les structures géologiques nous rappellent instantanément le Far West américain. Pas de cowboys ou indiens ici mais de nombreux Himbas sur le bord de la route alpaguant les touristes de passage. La pauvreté est saisissante...

 

Certains massifs se composent d'une seule roche impressionnante avec quelques boules de roches également posé ci et la délicatement. Et dans les failles, des piscines naturelles (sèches quand on y était).

 

Le Spitzkoppe c'est aussi une arche naturelle. Magnifique.

Nous nous sentons tout petit dans ce Far West Namibien (ou Far East devrais-je dire !)

Puis nous rejoignons le Brandberg. Ce soir nous dormons dans une tente safari, ambiance camping !

Tout comme le Spitzkoppe, le massif du Brandberg est visible de très très très loin les paysages alentour sont plats. Du haut de ses 2573 mètres de haut, il domine la Namibie.

Brandberg signifie montagne de feu en Afrikaner mais le peuple Damara l'appelle Montagne qui brûle et les Hereros, montagne des dieux.

Nous l'appelerons Belle montagne orangée et parcourons pendant 2 heures ses terres afin d'aller à la rencontre de la White Lady.

Il s'agit d'une peinture rupestre peinte il y a plus de 2000 ans et entourée d'une cinquantaine de représentations. Soyons clair elle n'est ni blanche et surtout ce n'est pas une femme ! (on aperçoit clairement pourquoi ce n'est pas une femme). L'origine de cette erreur ? Un explorateur allemand qui apparemment ne connaît ni ses genres ni ses couleurs.

Chasseur ou chaman nous ne sommes toujours pas sûrs cependant. Par contre on y voit de nombreux Oryx, zèbres et impala et cela ne fait aucun doute.

 

Fin de cette parenthèse historique, nous repartons sur les pistes non sans avoir essayer d'abandonner ma mère au milieu du désert, épreuve digne de Pékin express ;) avons-nous réussi ? La suite dans le prochain épisode !

 

Quelques recommandations :

# jusqu’ici tout va bien, les pistes sont accessibles avec une petite citadine.

# nous avons loué une petite voiture chez avis à Johannesburg pour 50 jours à 11 euros la journée (incluant les frais de traversée de frontière) . Bonne surprise, ces frais sont uniques et ne se paient pas au nombre de frontières traversées.

#nous avons séjourné à Uis au Brandberg Rest Camp pour 30 euros par nuit la tente safari. Bonne expérience.

# la deuxième nuit fut passée au Okambishi‘s Rest , superbe appartement de 2 chambres (6 adultes) pour 100 euros par nuit.

# entrée du Spitzkoppe et Brandberg :80 dollars Namibiens par personne. Un guide est obligatoire pour le Brandberg, inclus dans le prix.

 

   

Leave a comment


Bonneau
Jun 20, 2019 - 06:12 PM

Magnifiques paysages.

------


Paul Mérouze
Jun 25, 2019 - 11:12 AM

toujours aussi magnifique, bon vent aux voyageurs.

------